SSMine


Serveur Saint Seiya Minecraft
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Baytreil, le Bajau pas comme les autres :)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baytreil



Messages : 2
Date d'inscription : 18/08/2017
Age : 18

MessageSujet: Baytreil, le Bajau pas comme les autres :)   Jeu 21 Sep - 21:43

Salut, c'est Baytreil. Je suis un marinas. Un guerrier de Poséidon en somme. Mais ça c'est un peu la fin de l'histoire. C'est pas marrant. Je vais vous raconter comment j'en suis arrivé là.

Pour le début de l'histoire, je suis un enfant blanc parmi une tribu des philippines. Bon, vous allez me demander ce que je fais là. Et bien, c'est très simple. Enfin, simple mais aussi simplement horrible. Horrible ? Mais que vient faire ce mot ici ? Explications (ça tourne mal.. Ouais j'ai osé mais osef) : ça devait être mon premier voyage en avion, je n'étais âgé que de 4 ans. Je ne me souviens pas de tout mais je sais que mes parents avaient de l'argent. Nous ne vivions pas dans le besoin. Nous avions même notre avion privé, un jet. La suite, ce sont les Bajau qui me l'ont raconté. C'est une tribu nomade qui voyage d'île en île et qui vit de la pêche/commerce principalement. Notre avion s'est écrasé non loin de l'île où ils avaient élus résidence. Ils ont donc navigué jusqu'au crash. C'est là qu'ils m'ont découverts. Le seul survivant des 6 personnes de cet avion. Les deux pilotes, l’hôtesse et mes parents ont trouvés la mort ici. Wow trop marrant ! Pas vraiment mais la suite est plus joyeuse.

J'ai donc grandi parmi eux. Ils m'ont appris et m'ont élevés comme si j'étais né de parrents Bajau. Même si les enfants me voyaient d'un mauvais œil et que certains couples pensaient que je n'apporterai que peur, destruction et désolation (ouais ils sont encore très croyants et voir arriver un gosse différent dans une boule de métal/feu, y a de quoi attiser les plus croyants). Mais heureusement je n'ai rien apporté de tout ça. J'ai même aidé la tribu. Les commerçants ''blancs'' aimaient me parler car j'étais comme eux, ils pensaient que je les comprenais. Mais je n'ai jamais compris que par les yeux d'un Bajau. J'ai donc aidé au commerce et comme j'étais fin pécheur (j'aimais tellement l'eau, je m'y sentais bien) je pouvais facilement refaire un stock de poissons et de fruits de mer en tout genre. J'étais le meilleur à mes yeux. Personne ne pouvait me battre à ces activités. Ils n'étaient pas de taille. Je le savais et je le faisais ressentir de plus en plus au fil du temps.

J'ai vécu des années comme ça, à pêcher, à commercer, à naviguer, à habiter sur la mer ou les îles. Je ne connaissais rien d'autre. Mais il y avait une chose à faire pour devenir un homme de la tribu et ne plus être un enfant. Ne plus être celui qui se la pète mais qui n'a pas de nom d'homme. Les sages parlaient d'une quête que seul la personne concernée peut connaître et accomplir. Elle ne devait pas se faire aider. Elle devait s'en sortir et revenir avec une preuve de sa réussite. Un peu vieillot maintenant que j'y pense. Mais lors de mon 18 ème anniversaire (Bajau car en réalité je n'avais pas vraiment cet âge.. J'étais un peu plus âgé mais faute de papiers d'identités lors de mon crash, on n'a pas pu me donner un âge précis), je parti. On me donna un genre de barque. Je me mis donc en quête. Je ne savais pas quoi chercher. J'étais perdu dans les îles.

Un beau jour, j'accosta sur une île peuplée de ''blancs''. J'appris par la suite qu'on appelait ça une île de vacances ou quelque chose dans le genre. J'ai donc commencé à pêcher pour me faire un peu d'argent et pouvoir voyager dans ce nouveau monde. J'étais avide de le connaître, il m'appelait. Un monde avec des personnes comme moi.. Bien que j'étais un membre de la tribu, je me sentais seul et cette solitude pouvait trouver une fin en ce monde. J'appris vite comment me comporter, comment m'habiller et comment parler. Leur langue était plus difficile à parler mais pourtant facile à apprendre. Bien que je pouvais la comprendre (de mes années de commerce), je ne pouvais pas vraiment la parler. J'appris tant bien que mal tout les sons, toutes les règles. Je pouvais enfin vivre parmi ces gens et je pouvais enfin me concentrer sur ma quête maintenant que j'avais une situation stable.

L'année passa et aucune quête en vue, aucune quête en tête. Je ne savais pas pourquoi j'étais là. Mais je savais que je devais y arriver.. Comment ? Je ne pouvais le savoir.. Je commençais à m'impatienter. Toutes ces personnes qui avaient quelque chose à faire, qui semblaient avoir une quête.. Ça me mettait en rage. Mais un soir alors que je me promenait sur la plage, j'eu une drôle de sensation. Comme si la mer m'appelait. Comme si l'eau me disait de m'abandonner à elle. Je ne pu refréner cette sensation, ce sentiment. Alors je pris ma vielle barque, celle avec qui j'avais fait tant de chemin et je repartis en mer, laissant tout ce que j'avais commencé à construire.

La mer était calme, je ramais. Je ne voyais rien mais je savais où j'allais. Au bout d'un temps, la mer s'agita. Le vent s'était levé et les eaux commençaient à se déchaîner. La navigation était de plus en plus dure et devint impossible. Mon bateau était ballotté d'une vague à l'autre sans que je ne puisse rien faire. Des tourbillons se formaient dans l'eau, je le sentais. Mon bateau tournait. Bien trop vite pour de simples tourbillons. Les légendes de la tribu racontaient que dans des conditions pareilles, un portail vers un monde de ténèbres s’ouvrait. J'avais peur. Bien que je ne croyais pas à ces histoires, à ces légendes. Elles s’avérèrent vraies car mon bateau était pris dans ce qu'on appelle un maelström. Un énorme tourbillon qui peut engloutir un puissant navire. Alors une barque comme la mienne.. Je ne pouvais espérer survivre. Ma vie, ma quête allait s'arrêter ici. Je savais maintenant ce que cette quête représentait.. J'ai compris. C'était un voyage, un voyage pour comprendre le monde. Un voyage que seul soi peut faire car seul la connaissance pouvait aider. Je l'avais compris et je m'en allais en homme de la tribu. Après quelques éclairs, quelques tours dans ce maelström, ma vision se brouilla et tout devint noir autour de moi.

Lorsque je me réveilla.. Oui ! Je me suis réveillé et je n'y croyais pas. Je ne pouvais pas vivre, pas après tout ça. Pourtant il ne me semblait pas être avec les ancêtres de la tribu. Était-ce donc l'endroit ou des personnes qui ne sont pas nées de parents Bajau se retrouvaient en mourant ? Non. Je ne pouvais pas l'admettre et malgré mes blessures, je me releva. Et quel ne fut pas ma stupéfaction lorsque, en voulant m'orienter, je vis une magnifique cité.
Revenir en haut Aller en bas
 
Baytreil, le Bajau pas comme les autres :)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SSMine :: Roleplay :: Fiche des personnages :: Royaume de Poseidon :: Généraux Marinas-
Sauter vers: